Catholiques à Colombes
Église Saint Pierre - Saint Paul, Chapelle Saint Étienne - Saint Henri,
Église Sacré-Coeur, Chapelle Saint Bernard

Categories

Accueil > Actualité > Journaux paroissiaux > Le Lien (Journal paroissial Sacré-Coeur et Chapelle St Bernard) > Le Lien N°76- CAREME 2015

2 mars 2015

Le Lien N°76- CAREME 2015

Voici un nouveau Carême !!! Nous pouvons en faire un temps fort pour l’approfondissement de notre vie et foi chrétienne…Le Pape François, dans son message pour ce temps de carême nous invite à en faire un temps contre l’indifférence : indifférence envers les autres, le monde, indifférence en Eglise :
« Dans ce corps, les membres prennent soin les uns des autres, ou mieux, ils vivent les uns grâce aux autres. Vivre en Eglise est déjà en soi une rupture avec l’individualisme, avec l’indifférence. Ceux qui sont du Christ appartiennent à l’unique Corps du Christ et en lui personne n’est indifférent à l’autre . »
Est-ce un rêve du Pape ou une réalité ?… Ou comment transformer ce rêve en réalité ?
Je viens à la Messe : ai-je le sentiment que je viens prier avec des frères et des sœurs dans le Christ ?
Alors si je saluais spontanément mon voisin, ma voisine !! Certains(es) arrivent même avant l’heure pour prendre le temps de se parler, de se donner des nouvelles !!! « vivre les uns grâce aux autres. »
Oui, j’ai pris conscience que l’Eucharistie est une prière COMMUNAUTAIRE et non individuelle. !
Nous savons bien que, par notre histoire, nous sommes souvent un peuple d’individualistes, aujourd’hui bien souvent indifférents les uns aux autres. « Les communautés chrétiennes doivent devenir des îles de miséricorde au milieu de la mer de l’indifférence. » nous rappelle le Pape.
Des îles de fraternité ?? heureusement, il y en a de nombreuses dans notre Paroisse : les différentes équipes qui sont heureuses de se rencontrer en se mettant au service de la communauté ; elles sont des lieux où l’on se donne des nouvelles les uns des autres en étant attentifs à ce que devient chacun.. Plus largement des équipes de partage, de révision de vie où l’on essaye de partager ce que l’on vit en articulation avec sa foi…Des temps forts où l’on invite plus largement pour se dire ce qui nous fait vivre.
Il est difficile de le comprendre si l’on en n’a jamais fait l’expérience. Mais que de richesses dans les paroles échangées ! elles nous font souvent grandir dans la foi car elles sont paroles de Vie !
Alors ce temps de carême peut-être un moment fort pour s’ouvrir un peu plus aux autres, au monde, à la société : prendre le temps d’écouter les informations, réfléchir personnellement ou avec d’autres sur ce que notre monde vit et l’articuler avec notre prière, nos célébrations. Nous croyons au Fils de Dieu qui est venu partager notre humanité et cela nous appelle à être à l’écoute de notre société, à ouvrir nos vies à tous et toutes. Personnellement, en famille, en équipe cherchons une piste, une possibilité d’une plus grande ouverture pour cette période qui nous emmènera vers Pâques. « Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde ». Pourquoi me chercher ailleurs alors que je suis parmi vous ?
Père Gérard

BULLETIN PAROISSIAL

SACRE-CŒUR
SAINT BERNARD
(92700 COLOMBES)

INFOS PAROISSIALES
QUELQUES DATES !!!

Mercredi 18 février : célébration des cendres, entrée en carême
Jeudi 05 mars : Mouvement Chrétien des retraités (MCR)
Samedi 07 mars : temps fort caté à St Bernard
Dimanche 08 mars : messe des familles au Sacré Cœur
Lundi 09 mars : Conseil de Paroisse
Jeudi 09 avril : Mouvement Chrétien des retraités (MCR)

SEMAINE SAINTE
Lundi 30 mars : célébration pénitentielle à 20h30
Jeudi Saint : 20h, La Cène du Seigneur, Messe des familles
Vendredi Saint : 15h, Chemin de Croix. Le soir, office à St Pierre - St Paul
Samedi 04 avril : 21h, Vigile Pascale
Dimanche de Pâques  : 11h, Sacré Cœur

Les jeunes TOP ADOS vous racontent :
Même si on se connaissait, on a parlé de ce qu’on aimait. Nous avons partagé le collège de nos rêves : nous avons des professeurs très bons et moins bons qui n’expliquent pas assez bien. Certains ont peu d’autorité, et il y a donc du bruit dans la classe. Nous avons parlé des copains et copines avec qui on s’entendait bien. Certaines de notre club sont en « classe sport », et elles ont 2h30 d’entraînement sportif en plus. Nous avons parlé des activités scolaires en dehors des cours.

Nous avons participé à la Banque Alimentaire : il y a des gens qui donnent beaucoup, d’autres qui n’en ont pas les moyens. « Merci ! Franchement, c’est bien d’aider déjà à votre âge », nous dit une dame. Nous avons vendu, après une messe, des cartes de vœux que nous avons fabriquées nous-mêmes, des gâteaux, et des calendriers de l’A.C.E (Action Catholique des enfants), pour financer notre club.

Nous avons notre propre journal : « Journal du Club. ». Nos projets c’est de faire une sortie en groupe, de donner à une association, et d’aller dans une maison de retraite. Notre club est ouvert à tous…Vous pouvez venir nombreux !!! Dans le club, nous avons chacun(e) une responsabilité (déléguée, secrétaire…).

Et pour conclure : un poème-chanson écrit par des clubs pour la fête du partage A.C.E. : « Au club A.C.E., on aime faire des jeux. On partage, on parle et on a tous les âges. Vivre ensemble, communiquer, dessiner, se rencontrer et inviter des amis en toute liberté. Nous faisons attention : « non à la pollution, oui à l’amusement ». Au club A.C.E. nous sommes tous aussi Charlie ! »
Les Top Ados

LES AVENTURES D’UNE CATECHISTE

Issue d’une famille catholique, avec des parents eux-mêmes bénévoles au niveau associatif et sur la paroisse, j’ai suivi, comme beaucoup, le catéchisme, et j’ai été en équipe de mouvement ACE (Action catholique des enfants) – MRJC (Mouvement rural de la jeunesse chrétienne – JTC (Jeune travailleur chrétien). Suite à 2 séjours au Burkina Faso, ma paroisse m’a invitée à venir témoigner auprès d’enfants de l’ACE. L’année d’après, j’animais ma première équipe de Perlin (enfants de 7 / 8 ans), c’était en 1987.

Je suis arrivée avec mon mari Thierry, sur Paris, en 1980. J’ai pris le temps de m’installer dans cette nouvelle région, et c’est avec mes enfants, Thibault et Léa, que j’ai repris le chemin du catéchisme, en 1995.

Etre accompagnatrice, ce n’est pas être seule

En 2008, le Père Gérard, m’a demandé si j’accepterais d’être accompagnatrice des catéchistes sur la Paroisse du Sacré Cœur. Après discussion en famille, organisation, travail, enfants, j’ai accepté cette mission.

Etre accompagnatrice, ce n’est pas être seule. C’est travailler et avancer en équipe, avec Gérard, et les parents catéchistes. Nous nous rencontrons régulièrement pour discuter des thèmes qui seront abordés avec les enfants. Le Père Gérard présent à ces rencontres, nous permet de réfléchir et d’approfondir.
C’est croiser les catéchistes heureux en sortant de leur rencontre, et des enfants plus légers après avoir partagé leurs peurs et leurs doutes avec l’équipe. C’est aussi refaire mon propre chemin vers Dieu, redécouvrir sa parole, et parfois même Le Redécouvrir.

Les enfants sont jeunes, 8 à 10 ans. Le plus souvent ce sont leurs parents qui font le choix de les inscrire. Certains enfants viennent en curieux avec un copain ou une copine, et continuent l’aventure avec nous. Le catéchisme leur apprend à mieux comprendre qui sont : Jésus, L’Eglise, les paroissiens, les Prêtres ; à mieux associer des noms, des lieux, des fêtes dont ils entendent parfois parler. Ils se rendent compte ainsi que Dieu est présent dans leur vie, comme il l’a été tout au long des siècles, ils voient comment il agit, combien il les aime.

Pour moi, le catéchisme est un lieu de rencontre, de rassemblement. Les enfants sont heureux de se retrouver, de discuter sur divers sujets, de comparer des situations ou des idées, de parler d’eux, de leur vie d’enfant… Ils ont toujours beaucoup à dire.
Des temps forts sont aussi proposés aux parents. Cela permet
1- qu’ils se rencontrent entre parents
2- de partager ensemble et avec leurs enfants
3- d’accompagner le catéchiste dans le dialogue et l’activité.
Ce sont des moments appréciés par tous et très riches d’échanges.
Accompagner, c’est, il est vrai, donner du temps, de l’énergie, mais je donne avec plaisir et surtout reçois beaucoup, et avec joie. Il est évident qu’à travers mes rencontres avec enfants, parents, catéchiste, c’est Jésus-Christ qui me guide et m’interroge constamment sur ma mission et ma vie de chrétienne. Après, il m’est aussi important d’avoir un ressourcement personnel par la lecture de texte biblique, la prière. Pour moi, être chrétienne, c’est faire partie d’une famille et avoir une identité avec elle. Je retrouve cette famille à l’occasion des célébrations du dimanche. Nous partageons cette même foi qui nous anime. Se retrouver me fait du bien et me redonne de l’élan, de l’oxygène.

Je n’oublie pas que le 1er accompagnateur et responsable de la catéchèse, c’est bien sûr le Prêtre, donc Gérard. Sans lui, ma mission serait bien difficile : il m‘interpelle, m’aide à approfondir, me conseille et accueille mes doutes. J’ai aussi beaucoup d’échanges avec les autres groupes actifs sur la paroisse (eh oui, notre paroisse est très riche de fraternité) : liturgie, MCR, équipe travaux, aumônerie, chorale, JOC …. Nos rencontres sont toujours source de dynamisme. Si je me contentais de mes acquis, le vase serait vite vide !

Après toutes ces années, J’ai la conviction que se mettre au service m’apporte beaucoup, aussi bien dans ma vie personnelle que professionnelle. Donner sans rien attendre en retour, c’est recevoir énormément. Comme je l’ai déjà dit je ne suis pas seule, ma mission n’a de sens que il elle est partagée et vécue avec d’autres. Aussi, je remercie de tout cœur les parents catéchistes qui acceptent de prendre en charge un groupe d’enfants pour faire découvrir Jésus, pour partager leur foi, leur vie humaine, transmettre ce qui donne sens à leur vie. Sans eux, le catéchisme n’existerait pas.
Merci à ces mamans et à ces papas, bénévoles, qui malgré des plannings souvent très chargés, font le choix de prendre du temps et de donner avec sourire et bonne humeur. Ils ont à cœur d’aider les enfants à grandir dans leurs différences et leurs ressemblances, en posant sur chacun un regard attentif et bienveillant. En retour, ils le disent souvent, eux-mêmes, redécouvrent et approfondissent leur connaissance de Jésus, leur foi.
Si vous aussi, papa ou maman, vous avez envie d’offrir de votre temps, de voir vos enfants grandir et s’épanouir, de les voir rire et sourire autour de Jésus, n’hésitez surtout pas ! Rejoignez-nous ! Vous verrez, ça change la vie de donner un peu de son temps.
Myriam Debleds

Pour contacter Le Lien - Tél. : 01 42 42 25 18
Courriel : paroisse.sacrecoeur@orange.fr

Lisez & faites lire Le Lien 
L’Equipe du Lien :
Père Gérard Lombart (Directeur de publication), Serges A. Dongmo Mezatio (Secrétaire de rédaction), François Piguet (Rédacteur), Françoise Steinberg (Rédactrice)