Catholiques à Colombes
Église St-Pierre St-Paul, Chapelle St-Étienne St-Henri,
Église du Sacré-Coeur, Chapelle St Bernard

Categories

Accueil > Actualité > 4ème dimanche de carême : l’Aveugle-né (Jean 9, 1-41)

1er mars 2017

4ème dimanche de carême : l’Aveugle-né (Jean 9, 1-41)

« Que je voie… »

Jésus voit l’aveugle sur son passage.

C’est Jésus qui prend l’initiative de guérir l’aveugle de naissance . Il anticipe sur l’adhésion de l’aveu-gle. Jésus lui donne l’occasion de voir.

N’ avons-nous pas nous aussi à être guéris de nos aveuglements , de nos prétentions … ?

Parfois nos yeux s’habituent aux injustices, nous ne voyons même plus ceux qui en sont victimes.

Ouvrons les yeux sur ceux qui sont sur notre passage.

Dieu ne fait-il pas signe à travers les pauvres , les malades, les démunis … ?

Sachons regarder l’autre comme révélateur de nous-mêmes , des autres…

En Eglise, savons-nous reconnaître les dons différents reçus de Dieu par les uns et les autres ? « Nous avons des dons différents à utiliser selon ce que Dieu a accordé gratuitement à chacun. » ( épître aux Romains 12,6)

P.-S.

Le dimanche de l’aveugle-né nous présente le Christ comme la lumière du monde. L’Evangile interpelle chacun de nous : « Crois-tu au Fils de l’homme ? » « Oui, je crois Seigneur ! » (Jn 9, 35-38), répond joyeusement l’aveugle-né qui parle au nom de tout croyant. Le miracle de cette guérison est le signe que le Christ, en rendant la vue, veut ouvrir également notre regard intérieur afin que notre foi soit de plus en plus profonde et que nous puissions reconnaître en lui notre unique Sauveur. Le Christ illumine toutes les ténèbres de la vie et donne à l’homme de vivre en « enfant de lumière ».

MESSAGE DE SA SAINTETÉ BENOÎT XVI POUR LE CARÊME 2011