Catholiques à Colombes
Église St-Pierre St-Paul, Chapelle St-Étienne St-Henri,
Église du Sacré-Coeur, Chapelle St Bernard

Categories

Accueil > Actualité > 5ème dimanche de carême : Résurrection de Lazare (Jean 11,1-45)

6 avril 2011

5ème dimanche de carême : Résurrection de Lazare (Jean 11,1-45)

journée du CCFD

Jésus se laisse atteindre par la douleur de Marthe et Marie mais il reste maître de son émotion. Il rend la vie à un mort, son ami Lazare . Aimons-nous avec notre cœur et notre tête ? Nous avons à nous laisser émouvoir mais pas uniquement…

Émotion et action ne sont pas à dissocier …

Que le Seigneur nous donne un cœur semblable au sien, un cœur sensible à la peine des autres et qu’il vienne fortifier notre foi afin que nous puissions dire avec Marthe « Tu es le Fils de Dieu, celui qui vient dans le monde. » , que nous sachions voir les signes de sa présence en nous et dans les autres , que nous sachions croire à de possibles résurrections chez les autres et en nous-mêmes…

Oui Seigneur , Tu es la Résurrection et la Vie, Tu es l’Amour, cette force qui jaillit du tombeau , cette force qui peut briser les cadenas de nos peurs, de nos égoïsmes, de nos lâche-tés, cette force qui nous promet la Vie pour toujours si nous aimons comme Toi tu nous ai-mes .

P.-S.

Lorsque l’évangile du cinquième dimanche proclame la résurrection de Lazare, nous nous trouvons face au mystère ultime de notre existence : « Je suis la résurrection et la vie... le crois-tu ? » (Jn 11, 25-26). A la suite de Marthe, le temps est venu pour la communauté chrétienne de placer, à nouveau et en conscience, toute son espérance en Jésus de Nazareth : « Oui Seigneur, je crois que tu es le Christ, le Fils de Dieu, qui vient dans le monde » (v.27). La communion avec le Christ, en cette vie, nous prépare à franchir l’obstacle de la mort pour vivre éternellement en Lui. La foi en la résurrection des morts et l’espérance en la vie éternelle ouvrent notre intelligence au sens ultime de notre existence : Dieu a créé l’homme pour la résurrection et la vie ; cette vérité confère une dimension authentique et définitive à l’histoire humaine, à l’existence personnelle, à la vie sociale, à la culture, à la politique, à l’économie. Privé de la lumière de la foi, l’univers entier périt, prisonnier d’un sépulcre sans avenir ni espérance.

MESSAGE DE SA SAINTETÉ BENOÎT XVI POUR LE CARÊME 2011