Catholiques à Colombes
Église St-Pierre St-Paul, Chapelle St-Étienne St-Henri,
Église du Sacré-Coeur, Chapelle St Bernard

Categories

Accueil > Actualité > Journaux paroissiaux > Le Lien (Journal paroissial Sacré-Coeur et Chapelle St Bernard) > Le Lien n°105 (Décembre 2018)

1er décembre 2018
Administrateur SacreCoeur

Le Lien n°105 (Décembre 2018)

LE LIEN n°105

Paroisse Sacré Cœur – St Bernard – Colombes Décembre 2018
360 rue Gabriel Péri – 01 42 42 25 18 - paroissesacrecoeur@orange.fr

Le Lien … avec notre agenda

Samedi 26 novembre à 18h00 à Saint Pierre Saint Paul : confirmation d’Aurélie, Marina, Mélanie, Quentin et Thibault.

Samedi 1er décembre de 17h45 à 20h00 au Leclerc des 4 chemins : collecte pour la Banque Alimentaire par les TOP ADOS, les jeunes de l’aumônerie et les scouts
Samedi 8 Décembre à 19h : Concert A Tre Voci
Dimanche 9 Décembre à la Messe de 11h au Sacré-Cœur : Marché de Noël de l’Aumônerie
Samedi 15 décembre (après-midi ET soirée) Noël JOC à Asnières : rencontre avec les jeunes étudiants
Dimanche 16 Décembre au Sacré-Cœur : Arrivée de la Lumière de Bethléem par les Scouts et Guides de France , au Sacré-Cœur, pendant la messe de 11h présidée par le Père Hugues de Woillemont.
Mardi 18 Décembre au Sacré Cœur à 20h30 : Célébration communautaire du pardon pendant l’Avent.
Lundi 24 Décembre au Sacré-Cœur à 20 h : Veillée de Noël
Mardi 25 Décembre au Sacré-Cœur à 11h : Messe de Noël
Dimanche 13 Janvier au Sacré-Cœur à 11h : Messe des familles
Dimanche 3 Février de 14h30 à 17h30 : Rencontre inter religieuse au Tapis Rouge "Connais-tu la religion de tes voisins ?"
Dimanche 10 Février au Sacré-Cœur à 11h : Messe des familles

Éditorial par Père Olivier JONCOUR

Mettons en perspective des événements : le 1° Festival du logement à Colombes organisé par un collectif d’associations et de citoyens (22-29.11), la générosité lors de la collecte pour la Banque alimentaire et l’ouverture de la Bagagerie solidaire à Colombes en janvier 2019. Pour continuer, je vous partage des extraits du Message de Noël de la Mission ouvrière :
« Noël aujourd’hui : Où crèches-tu, Jésus ?
Il y a un peu plus de 2 000 ans, Dieu fait un cadeau à l’humanité : un petit enfant fragile et inattendu, nommé Jésus [...]
Nous fêtons Noël en famille, avec nos amis, en paroisse ou dans le quartier. Nous décorons, illuminons, achetons, consommons, mais Jésus, où es-tu dans cette vie agitée, en danger pour certains ?
Dans un immeuble où règne parfois la violence, le bruit ? Mais aussi la solidarité, la fraternité quand avec les habitants tu organises la fête des voisins. Quand, avec les associations de locataires, tu défends le droit à des conditions de vie dignes. Quand avec les enfants en ACE tu participes à la rénovation du quartier. [...]
Privé d’emploi, [...] en formation sans rapport avec tes souhaits ? Mais aussi quand avec d’autres tu ne baisses pas les bras, tu revendiques, comme la JOC, le droit à un travail digne.
A l’hôpital, malade dans un service d’urgences surchargé, dans un EHPAD au bord de la maltraitance ? Et au côté personnel quand tu fais grève pour améliorer la qualité des soins. [...]
Sur un trottoir, expulsé de ton logement, errant dans l’indifférence ? Mais aussi auprès des bénévoles apportant au quotidien attention et réconfort. [...]
A l’école, au lycée, élève harcelé, mal orienté ? Et avec tes copains, […] ensemble pour s’en sortir [...]
[Au travail], ouvrier désabusé, découragé, épuisé, ayant perdu le sens de ton travail ? Mais aussi quand, syndiqué, tu luttes avec les travailleurs pour de meilleures conditions, l’embauche des intérimaires et le partage équitable des profits en inventant avec l’ACO un avenir meilleur. [...] »

Le Lien … entre nous

Nouvelles des TOP ADOS par Marie-Odile DENY
Nous sommes 11 jeunes engagés cette année dans un nouveau groupe TOP Ados, après avoir fait notre profession de foi en mai dernier, avec le Père Gérard et le Père Olivier. Cette année le thème de l’Action Catholique des Enfants étant la SOLIDARITE, nous agirons par des actions concrètes dans notre quartier, en commençant par participer à la collecte pour la banque alimentaire le 1er décembre au LECLERC des 4 chemins : venez nombreux !
Pour récolter de l’argent, nous vous proposerons à la sortie de la messe des ventes de calendriers, gâteaux, petites décorations. Ainsi nous pourrons aider par exemple une association qui s’occupe de personnes en difficultés.

Vous trouverez notre logo dessiné par Emilie dans la version pdf du lien.
Les prochaines dates de rencontre sont :
le 15 décembre 2018,
le 12 janvier 2019
le 9 février 2019.

Marina RODRIGUEZ du Club TOP ADOS Lycée de Colombes (à droite sur la photo)
a été élue Déléguée Suppléante pour l’Ile de France lors des rencontres régionales ACE de dimanche 11 novembre qui se sont déroulées à Notre Dame du Rosaire à Paris.
Les clubs du 75,77,78,91,92,93,94,95 s’étaient réunis pour la journée afin de faire campagne et de présenter leurs projets pour l’ACE nationale dans les deux années à venir.
Tous les âges étaient présents, les Perlins, Fripounets, Triolos et Top Ados.
Tous ont procédé aux votes avec leur carte d’électeur et déposé leur bulletin dans l’urne.
Marina a défendu 2 thèmes :
• la relation adulte-enfant (à la maison : laissez-nous vivre ! à l’école : relâchez la pression des notes !)
• le respect et la tolérance (réseaux sociaux, ultra individualisme, attention danger !)
Nous sommes fiers de ce succès car Marina portera les projets de l’Ile de France en participant en février prochain au week-end de rassemblement du CONSEIL NATIONAL DES ENFANTS à Paris. Elle travaillera avec les représentants régionaux des clubs ACE de toute la France.

Un membre de l’équipe travaux témoigne… par Elham GUASCO

J’ai pris ma retraite en 2015, après plus de 40 ans dans le service aérien (aéroport -bureau), ce qui a fait de moi une femme très active. Je ne pouvais pas rester à ne rien faire.
Toujours j’avais une grande envie de participer au service de l’Eglise, quelque part.
J’ai demandé un dimanche à Jean-Pierre, qui est membre de l’équipe de travaux, si je pouvais aider bénévolement en quelques taches pour l’église ...ménage ou autres.
Et Dieu a exaucé mon rêve, avec ce petit service de ménage à l’église ; j’ai commencé il y a de ça quelques mois.
Le départ de notre cher père Gérard m’a rendue triste surtout que je le rencontrais avant mon service autour d’un petit café.
J’espère pouvoir continuer le plus longtemps possible.

Appel à Candidature
« Que vous ayez un peu ou beaucoup de temps à partager et des envies de bricoler, venez participer à l’équipe TRAVAUX du Sacré Cœur qui cherche à s’étoffer.
Pour plus d’information vous pouvez laisser vos cordonnées à l’accueil le samedi après-midi entre 14h30 et 16h ou à l’adresse suivante : paroissesacrecoeur@orange.fr, et nous prendrons contact avec vous. A bientôt »

Paul chez les malgaches, ou l’hiver de juillet 2018 par Paul DIARD

Désireux de rencontrer la famille Manantsoa dont j’avais aidé financièrement deux des membres, Louise et Dominique, j’arrivais sur « la grande île » le vendredi 29 juin 2018.
Le soir même, je faisais la connaissance d’Alicia, la nièce de Louise, un bébé de dix mois, à qui j’avais écrit pour lui souhaiter la bienvenue à l’occasion de sa naissance et de son baptême, conscient par ailleurs des problèmes liés à sa santé. Ses parents m’avaient informé de sa maladie cardiaque en relation avec un état de mongolisme et de ses difficultés respiratoires. Avec cette famille, nous avons tous eu le sentiment qu’Alicia avait attendu mon arrivée pour s’éteindre. Je l’ai vue le vendredi soir. Elle décédait le lundi suivant.
J’ai répondu alors à toutes les questions qui ont pu m’être posées à propos de ce deuil : sens de la mort et de la souffrance qu’elle induit ; Dieu a-t-il voulu par elle punir quelqu’un ? Pour moi, Alicia a rejoint les anges et est devenue l’un d’entre eux. J’ai affirmé que le décès d’un très jeune enfant était la plus grande souffrance qu’une famille pouvait être amenée à éprouver. Et donc, que cette douleur était légitime. Que Jésus-Christ la vivait avec nous. Que Lui même a été confronté à ce type de deuil, même si, dans l’évangile, il n’en est pas fait mention. Il y a 2000 ans, la mortalité infantile devait être pire qu’aujourd’hui. J’ai affirmé que notre Dieu était un Dieu d’amour et donc, qu’il ne punissait personne et n’était porteur d’aucune malédiction. Ce deuil a occupé nos esprits pendant tout mon séjour.
Au moment de mon départ, cette famille protestante a déclaré qu’elle me considérait comme l’un des leurs, et que, si je revenais les voir, je ne dormirais pas à l’hôtel mais que je serai hébergé à leur domicile. Le 20 juillet 2018, nous nous sommes dits mutuellement « à l’année prochaine », non sans avoir entonné, à ma demande, le « chant des adieux ».

Le Lien … avec la Paroisse

Appel pour le Denier de l’Eglise par Père Olivier JONCOUR

-  Vous trouvez normal que l’église et que les salles de réunion soient chauffées en hiver et qu’elles soient éclairées,
-  Vous trouvez bien d’aller à la messe, d’écouter une homélie préparée plusieurs heures, de chanter et de communier,
-  Vous trouvez agréable que les locaux soient entretenus ou que le sol du narthex de l’église ait été refait à neuf en septembre
-  Vous avez fait l’expérience que c’est une chance de pouvoir rencontrer un prêtre pour lui demander un conseil, de prier avec lui ou de recevoir le pardon de Dieu lors d’une permanence ou sur rendez-vous
-  Vous savez combien il est précieux que des laïcs puissent accueillir et accompagner les jeunes du catéchisme et de l’Aumônerie, et être formés.
Ceci est rendu possible grâce à la libre participation des baptisés qui font un don au Denier de l’Eglise que certains appellent aussi la Dîme pour soutenir la vie matérielle et la mission de notre paroisse du Sacré Coeur et de St Bernard. La participation de tous, y compris de ceux qui ne peuvent faire qu’un petit don, exprime notre appartenance et notre soutien à la vie de notre Eglise dans l’élan de ce qu’a fait le Père Gérard. Tous les dons, y compris les plus modestes, comptent.
Vous trouverez plus de renseignements et des réponses à vos questions dans les grandes enveloppes bleues.
Travaux à venir : dans le logement du presbytère du Sacré Coeur et le chauffage à la chapelle St Bernard
Merci aux donateurs qui ont déjà fait leur versement par chèque ou qui ont choisi le prélèvement mensuel ou qui ont fait un versement par Carte bleue.

Le Lien … avec notre Ville

Ouverture prochaine d’une Bagagerie Solidaire à Colombes au 3 bis rue Victor HUGO (près de la gare)
Dans les Hauts-de-Seine, il n’existait pas, jusqu’en 2018, de lieu pour que les personnes sans-abri puissent déposer leurs bagages et affaires personnelles en sécurité.
C’était un frein à leurs démarches d’insertion. Par crainte de vol ou de voir passer le camion des encombrants, certains sans abri restent au même endroit à coté de leurs bagages.
Certains SDF circulent avec leurs sacs, valises et bagages, qui pèsent parfois plus de 50 kg !
Une bagagerie permet aux personnes en grande précarité de déposer leurs affaires en sécurité et de pouvoir effectuer leurs démarches sociales ou de soin.
L’installation de la Bagagerie à Colombes (à proximité de la gare) permettra de compléter les différentes dispositions existantes sur ce secteur comme La Rampe (accueil de jour pour personnes en précarité géré par le Secours Catholique) et le CHAPSA à Nanterre (Centre d’Hébergement d’Assistance pour les personnes en précarité).
C’est un lieu d’accueil ou il est possible de prendre un café, de discuter, de déposer des affaires personnelles dans des casiers accessibles seulement aux bénévoles . Les bagageries sont ouvertes deux fois par jour : tôt le matin et en fin de journée. Les usagers s’inscriront sur un registre et bénéficieront d’un suivi social assuré par les associations partenaires qui les enverront. Pour plus d’infos https://bagageriessolidaires92.org

Brin de lecture - par Florence Pultier (en lien avec la bibliothèque du narthex, à l’église du Sacré Cœur)

L’Evangile selon Pilate de Eric-Emmanuel Schmitt
J’ai découvert ce livre pour la première fois en 2004. Depuis, je l’ai relu toujours avec cette même émotion. En 2014, j’ai rencontré l’auteur qui m’a dédicacé son ouvrage avec ces mots : « ce roman pour rendre le mystère palpable, avec ma vive sympathie… ».
Effectivement, le livre commence par un prologue raconté à la première personne sous la forme d’une confession. C’est Jésus qui parle, la veille de son arrestation dans ce jardin du Mont des Oliviers. Là, Jésus nous ouvre les pages de sa vie, des personnes qu’il a rencontrées, des évènements qui ont tracés son chemin dans cette quête humaine jusqu’à ce doute et cette peur qui l’assaille avant l’ultime trahison.
Puis c’est Pilate qui devient le conteur au travers de lettres qu’il écrit à Titus, resté à Rome. Il raconte ce qu’il voit et vit depuis cette Pâque où il a dû se résoudre à faire crucifier l’homme qui a sauvé son épouse Claudia. Avec humour, humilité et réflexion, il mène l’enquête sur Jésus, sur sa mort et sur les mois qui ont suivi sa résurrection.

Le Lien … avec notre regretté Père Gérard

Des cartes souvenir ont été imprimées à partir de la photo (voir dans la version pdf) et avec le texte ci-dessous.
« Certes, vous pourrez rencontrer le Christ dans la prière et dans les sacrements, mais ce qui fait l’originalité du Christianisme, c’est de croire que nous le rencontrons dans les autres et que c’est dans notre vie quotidienne que se joue notre salut :
dans nos rencontres, nos choix, nos paroles et nos actes. »
« Le Christ vient, allez à sa rencontre ! »
(Retraite ACO 2014)

Elles sont à votre disposition dans le Narthex du Sacré-Cœur et
à St Bernard
Lors du décès du Père Gérard,
nous avons collecté 4 907 €
Cette somme a été utilisée comme suit :
Amélioration conditions hospitalisation : 100 €
Augmentation durée concession à 30 ans : 495 €
Pierre tombale et gravure de la stèle : 3 160 €
Vase : 55 €
Mission Ouvrière 1 097 €
Nous pensions financer l’intégralité du monument funéraire, mais M. Jean Watts de Marmoris , qui était très attaché au Père Gérard tenait à offrir la stèle.
Si vous souhaitez vous recueillir sur sa tombe, elle se trouve au Cimetière de la Cerisaie :
prendre l’allée principale jusqu’au 2ème carrefour, tourner à droite puis prendre l’allée à gauche après le 3e cyprès.
C’est la 5ème tombe à votre gauche.

Chant de Noël de Marie Noël (Recueil : "Les Chansons et les Heures")

Noël ! Noël ! Des clochetons !
Noël ! Noël ! Tous les bourdons
Sautent en chœur jusqu’à la lune,
Noël ! Noël ! Il neige doux,
Noël ! Noël ! Des anges flous,
Emmitouflés, dans la nuit brune,
Sonne, sonnez, sonne, allez donc,
Mes belles cloches, ding, ding, dong !
Dos contrefait, En capeluche
De blanc duvet, Chante la bûche…
Les flammes font la ronde autour,
En manteaux vifs Et décoiffées…
Sus aux hâtifs Châteaux des fées !
Le nain rouge grimpe à la tour
Pour délivrer sa dame rose.
Hui !… Frou !… tout se métamorphose.
Noël ! venez, La table fume.
Ca, joyeux nez, Renifle, hume !
C’est la fête au fond des escargots
Et dans le jus Sacré de l’oie…
Vive Jésus ! Et vive joie,
Vous, ô recluses des fagots,
Bouteilles, vieilles mal peignées
En robe de fils d’araignées !
Sans but ni choix, Ris et paroles,
Tous à la fois En suites folles
Font des zigzags de papillons.
Noël ! Noël ! Le cœur nous saute,
Noël ! Noël ! Dans la nuit haute,
Jusqu’au battant des carillons…
L’esprit des belles maisonnées
Rit au faîte des cheminées. […]
Simples de cœur
Qui, l’ange en tête,
De l’âtre au choeur
Menez la fête,
Bénis de Dieu qui l’avez vu.
Bel et mignon
Petit qu’on choie,
- Quel compagnon !
De quelle joie ! -
Priez pour le coeur dépourvu
Qui dans la nuit émerveillée
Poursuit son amère veillée.

titre documents joints