Catholiques à Colombes
Église St-Pierre St-Paul, Chapelle St-Étienne St-Henri,
Église du Sacré-Coeur, Chapelle St Bernard

Categories

Accueil > Les Paroisses > Paroisse Sacré-Coeur Saint-Bernard > Message du 6ème dimanche de Pâques - 17 mai 2020

17 mai 2020
Père Juan GARRIGA

Message du 6ème dimanche de Pâques - 17 mai 2020

Chères paroissiennes et chers paroissiens :

Le déconfinement est amorcé. Depuis lundi j’ai observé plus de mouvement dans les rues de Colombes. Un peu plus de bus parfois plus bondés que souhaitable. Je n’ai pas utilisé ni le tramway à Victor Basch ni le train à la gare de Colombes. En revanche je suis allé chez ‘Colombes Cycles’ pour regonfler les pneus de mon vélo. Quelques courses en voiture pour réveiller le moteur, après deux mois de sommeil. Je sens un certain gout de liberté, même si le confinement ne signifiait pas être emprisonné (mais c’était le cas, peut-être, pour d’autres – vivant en petits appartements ou impossibilités de se déplacer à cause de handicaps). Dans les multiples allers-retours depuis Valmy au Sacré-Cœur et à Saint-Bernard, je n’ai été jamais contrôlé. J’ai pu aller chez le coiffeur, après trois mois et une semaine : un record personnel.

Coté société, les nouvelles n’indiquent pas de gros problèmes dans les transports. Le Canal Saint-Martin et les marches du Sacré-Cœur de Montmartre évacués. C’est une réaction presque logique de vouloir profiter des espaces festifs et des promenades après longtemps d’absence. Mais rappelons que notre responsabilité est grande : respecter les consignes sanitaires est capital pour éviter une deuxième vague de la pandémie. Le nombre des malades hospitalisés continue de baisser, c’est vrai, mais la prudence reste de mise, même si certains pensent que l’épidémie est en train de disparaître. Une autre nouvelle qui a suscité des remous concerne le futur vaccin, qui favoriserait d’abord les Etats-Unis, même produit par un laboratoire français. Cela peut être un exemple de ce que le monde d’après, maintes fois annoncé avec espoir, ressemblera bien au monde d’avant. Pourvu qu’il soit possible d’unir les efforts de tous les chercheurs pour arriver à un vaccin accessible à tous – surtout pour les plus exposés, notamment quand l’OMS annonce qu’il faudra apprendre à vivre avec le virus. Il ne disparaîtra pas du jour au lendemain.

Cette semaine le Haut-Comité pour la Fraternité Humaine a appelé les leaders religieux et les croyants à travers le monde à une journée de jeûne, de prières et de participation à des œuvres de charité, le 14 mai dernier, pour implorer Dieu d’aider l’humanité à mettre fin à la pandémie inédite du coronavirus. Le pape François avait encouragé les catholiques à s’unir à cette initiative. « Des frères priant Dieu, c’est cela qui est important », s’est félicité le pape. De notre part, nous continuons à prier pour tous les malades, pour les médecins, le personnel soignant, pour les personnes chargées du nettoyage, pour tous ceux qui reprennent le travail, pour les enfants qui retournent ou non à l’école. Isaura, collègue de travail d’une paroissienne, pour laquelle nous avons prié, va mieux. Elle reprendra son service lundi prochain.

Une prière pour les enfants du Catéchisme, les catéchistes et leurs familles. La célébration de la Première Communion devra être reportée à la rentrée. Ce samedi devait avoir lieu la deuxième séance de préparation, concernant le sacrement de la Réconciliation. Je n’ai pas pu le faire cette semaine mais j’enverrai dès que possible un guide pour continuer cette préparation en famille, en espérant pouvoir nous réunir en septembre. Ils sont 17 au total, et deux parmi eux, Julia et Giresse, seront baptisés.

Dimanche 17 devait avoir lieu la messe de l’Aumônerie de Colombes, cette fois-ci à Saint-Bernard. Ce n’est que partie remise. Les responsables de l’Aumônerie travaillent pour une prochaine reprise des activités des jeunes (en tenant en compte les consignes sanitaires, bien évidemment).

Réjouissons-nous pour les deux nouvelles nominations que notre évêque, Mgr Rougé, vient de décider. Le P. Paul Wiedemann-Goiran, actuel vicaire à la paroisse Saint-Louis de Garches, sera le nouveau curé de la Paroisse Saint-Pierre et Saint-Paul et Saint-Etienne-Saint-Henri. Le P. Olivier Joncour a reçu également une nouvelle mission : il sera le curé des Paroisses de Gennevilliers. Bon courage à tous les deux !

Enfin, nous attendons des instructions officielles pour la reprise des célébrations. Je vous tiendrai au courant.

Lors de la Messe de 11h00 ce 6ème dimanche de Pâques, je prierai pour vous, pour vos réseaux familiaux et amicaux et pour vos intentions. Ma prière s’étend toujours et tous les jours pas seulement pour vous, mais pour tous les habitants de notre Paroisse, de notre commune et au-delà. Restons en communion spirituelle toute cette semaine. Ayez du courage pour affronter tous les défis. Ayons confiance dans l’Esprit Saint (le défenseur que Jésus nous envoie) qui nous encourage à œuvrer pour la vie.

Bien fraternellement

P. Juan

titre documents joints