Catholiques à Colombes
Église St-Pierre St-Paul, Chapelle St-Étienne St-Henri,
Église du Sacré-Coeur, Chapelle St Bernard

Categories

Accueil > Actualité > Un regard chrétien > URC n°1 : Œuf, cloche, poisson et lapin en chocolat dans les jardins

26 mars 2016

URC n°1 : Œuf, cloche, poisson et lapin en chocolat dans les jardins

Le dimanche de Pâques, les enfants partent à la recherche des œufs, des cloches, des poissons et des lapins en chocolat cachés dans les jardins. Que découvrons-nous sur le sens de cette fête ?

L’œuf est le symbole d’une nouvelle vie. Les chrétiens orthodoxes s’offrent des œufs durs qu’ils ont peints. On a tous admiré aussi les Œufs de Fabergé. Ce n’est plus « qui vole un œuf vole un bœuf », mais qui trouve un œuf devient tout neuf.

Les cloches rappellent celles des églises qui ne sonnent plus à partir du jeudi saint, et dont on dit qu’elles partent à Rome. Quand elles sonnent à nouveau lors du Gloria de la Veillée pascale, c’est qu’elles veulent annoncer la Bonne Nouvelle de la Résurrection de Jésus et invitent tous les croyants à Le célébrer.

Le poisson rappelle ceux de la pêche miraculeuse que Jésus ressuscité a fait prendre aux apôtres dans leurs filets un matin (Evangile selon st Jean 21, 4-11). Avant de choisir la croix comme symbole, ce fut le poisson dont les premiers chrétiens avaient composé une anagramme avec chacune des lettres du mot grec IXTUS (Iesous Xritus Théou Uios Soter = Jésus, Christ, de Dieu, Fils, Sauveur => Jésus-Christ, Fils de Dieu, Sauveur).
IChTUS

Les baptisés sont ces poissons qui vivent dans l’eau baptismale et qui ont été pris dans le filet des apôtres.

Les lapins ont des terriers pour dormir. Quand ils en sortent, ils sont comme Jésus ressuscité qui sort de son tombeau le 3° jour après sa mort.

Et pourquoi des chocolats dans les jardins ? Les enfants sont heureux de retrouver ce chocolat dont ils se sont privés pendant le Carême, en signe de jeûne. Au printemps, les jardins se réveillent : des fleurs poussent, les premières feuilles sortent des bourgeons. Ce réveil de la nature après les froids de l’hiver rappelle le jardin où était le tombeau neuf de Jésus que Marie-Madeleine a pris pour un jardinier (Jean 20,15).

Voir en ligne : Traditions autour de la fête de Pâques