Catholiques à Colombes
Église St-Pierre St-Paul, Chapelle St-Étienne St-Henri,
Église du Sacré-Coeur, Chapelle St Bernard

Categories

Accueil > Actualité > Un regard chrétien > URC n°4 Elections contrastées en Italie (mars 2013)

17 mars 2013

URC n°4 Elections contrastées en Italie (mars 2013)

D’un côté, les Italiens ont été invités à exprimer leurs suffrages pour les élections … Un trublion aux accents populistes, Beppe Grillo, est venu jouer les trouble-fête après la rigueur apportée par le gouvernement de Mario Monti. Les institutions sont bloquées. Une coalition a du mal à se dégager pour former un nouveau gouvernement.

D’un autre côté, la renonciation de Benoît XVI au siège de Pierre depuis le 28 février à 20h a obligé les cardinaux à se retrouver au Vatican lors des congrégations générales puis pour le conclave. Leurs discussions sur les enjeux de l’Eglise, leur prière et leur vie ensemble, ainsi que l’Esprit Saint, les ont aidés à se préparer.

Ce qui est original, c’est qu’il n’y avait pas de candidats autoproclamés ni de programme avec des promesses.

Par contre, nous le savons, celui qui a été élu par les cardinaux l’a été au moins à la majorité des deux-tiers. Il faut forcément plus qu’un consensus. Cependant, nous ne saurons rien des résultats des cinq tours.

Nous ne connaissons à la fin que le nouveau prénom que l’élu a choisi : François. Tout un programme.