Catholiques à Colombes
Église St-Pierre St-Paul, Chapelle St-Étienne St-Henri,
Église du Sacré-Coeur, Chapelle St Bernard

Categories

Accueil > Les Paroisses > Histoire > Visite de Saint Pierre Saint Paul

13 septembre 2010
Equipe Communication

Visite de Saint Pierre Saint Paul

« Nous avons voulu construire une église de lumière, lieu de rencontre, de prière et de joie spirituelle » j. Hébrard, architecte

Bienvenue dans L’église St Pierre-St Paul

Construite entre 1967 et 1968, cette église St Pierre Saint Paul a été inaugurée le 12 octobre 1968
en présence du Père Jules Duchêne, curé, et de Monsieur Dominique Frelaut, maire de Colombes.

L’architecte qui l’a conçue est JEAN HEBRARD.
GABRIEL ROBIN, ingénieur-béton, a dirigé l’essentiel de sa construction. [
L’auteur des vitraux est le peintre-verrier LOUIS-RENE PETIT

La construction fait appel exclusivement à la technique du béton armé.

La nef est un losange de 29 mètres de côté.
Sa voûte de couverture (un voile autoportant de 6 à 14 cm d’épaisseur) s’élève à plus de 20 mètres de hauteur en son point le plus élevé. Sa plus longue portée est de 46 mètres. Sans aucun point d’appui intermédiaire, elle laisse un espace entièrement dégagé. Le sol revêtu d’un dallage en marbre de Sicile, est en pente douce vers le chœur situé à l’angle sud de la nef. Au centre du chœur, se trouve l’autel, un bloc massif de marbre rouge de 3 tonnes.

Les vitraux occupent entièrement les parois nord-est et nord-ouest et le fond du chœur. « Sur le fond, le vitrail retient le regard au niveau de l’autel comme une tapisserie qui rompt en quelque sorte les lignes fuyantes et donne du relief à la pierre sacrée ». Réalisés en dalle de verre (de 20 à 25 mm) et béton armé, ils couvrent une surface de 600 m2 environ. Leur tonalité est différente selon leur orientation et le lieu où ils se trouvent.

Une tapisserie de la Vierge réalisée par les moines de l’abbaye de Tamié est accrochée sur le mur du chœur (côté droit).

L’orgue est à l’origine un Mutin-Cavaillé-Coll des années 1906-1918, modifié par Gonzales en 1937-1938, puis transféré de l’ancienne église dans la nouvelle par Erwin Millier en 1968. A cette occasion et jusqu’à nos jours il a subi à nouveau de nombreuses transformations (Hedelin en 1992 et Petitdemange depuis 2003 : les travaux en cours, financés par la Ville avec subvention de la Région et du Département, devraient permettre de retrouver une sonorité plus équilibrée entre graves et aigus). L’orgue pèse 8 tonnes et comportera au final plus de 1400 tuyaux.

L’entrée principale se fait par l’angle nord. Cette entrée est précédée d’un niarthex dont la couverture prend appui sur le clocher de 33 mètres et sur la chapelle de la Vierge (dans laquelle se trouve un chemin de croix : eau-forte de M. Jean Frelaut - don de son fils Dominique Frelaut.)

Avec sa tribune, cette église peut accueillir 1400 personnes.

Cette église actuelle a été construite en remplacement de l’ancienne église remontant, pour sa partie la plus ancienne, au Xlle siècle et détruite en 1969 dans le cadre du réaménagement du Centre-ville. Le Christ, les cloches et les fonts baptismaux (à noter l’inscription qui figure sur le couvercle : « Ces présents fonts ont este donnes par Me Denis Guiol et Barbe Bricard sa famé en Vannée 1676. Pries Dieu pour le repos de leurs âmes, ») proviennent de cette ancienne église, dont on a conservé et restauré le clocher, avec la croisée du transept et la chapelle St Joseph, à l’angle des rue de Verdun et du Bournard.

Quelques chiffres :

L’ouvrage à nécessité la mise en œuvre de :
- 1 500 m3 de béton
- 125 700 kg d’armatures
- 7 200 m2 de coffrage
- 35 km de tubes métalliques d’échafaudage
- 52 tonnes de marbre

Source principale : St Pierre St Paul. la nouvelle église de Colombes, Plaquette réalisée par la ville de Colombes.
Source pour l’orgue : Études du manufacturier Philippe Petitdemange,

info portfolio

IMG/jpg_File0375.jpg

titre documents joints